Réservez en toute confiance. Nous sommes membres de IATA et APST.

Langue

Des reporters JTC

Ile paradisiaque : Amami Oshima

amami_1
L'été est la saison du soleil, de la mer et du sable. Même si le Japon n'est pas la première destination qui  vient en général à l'esprit pour des vacances à la plage, le sud de l'archipel japonais peut se targuer d’avoir plusieurs lieux magnifiques en bord de mer. Pour vos prochaines vacances, pourquoi ne pas partir dans les îles  tropicales Amami ? Il s'agit d'une chaîne de huit îles inhabitées dans la préfecture de Kagoshima, au sud de la région de Kyushu. Les eaux limpides entourant ces îles accueillent des récifs coralliens, diverses plages qui parsèment la surface des îles, des mangroves, forêts vierges, et surtout un patrimoine culturel unique, mélangeant à la fois la culture de l'île principale du Japon et celle du royaume de Ryukyu à Okinawa. Appelé les Galapagos de l'Est grâce à sa haute concentration d'espèces de plantes et d'animaux endémiques et en danger, l'archipel forme le parc quasi-national d'Amami-Gunto. Les îles Amami et la partie nord d'Okinawa sont inscrites à la liste indicative du patrimoine mondial de l'UNESCO en tant que patrimoine naturel (en octobre 2016).

Cet article traitera principalement d’Amami Oshima, la plus grande des îles d'Amami.

Quand y aller ?

Avec un climat humide et subtropical, l'été à Amami Oshima est chaud et l'hiver doux. Tout comme le reste du pays, la saison des pluies dure de mai à juin, et il y a régulièrement des typhons de la fin de l'été à l'automne. L’été est évidemment la période la plus chargée, mais en hiver la mer est encore plus cristalline, et surtout les serpents venimeux Habu sont en hibernation. Pour tous les coureurs, il y a aussi un évènement annuel "Sakura Marathon" au début du printemps. Quand le temps est clément, vous pouvez courir des distances entre 5km et la moitié d'un marathon tout en profitant des premières fleurs de cerisier du Japon.

Comment s'y rendre et se déplacer ?

On peut se rendre à Amami Oshima par avion depuis de nombreux grands aéroports du Japon - Kagoshima, Haneda, Narita, Itami (Osaka), Fukuoka, et Okinawa. Par le ferry depuis les ports de Kagoshima, Okinawa, Osaka et Kobe. En décollant de l'aéroport de Kagoshima, le vol avec Japan Air Commuter (JAC) peut être intéressant si vous n'êtes encore jamais monté dans un avion à réaction. De plus, la vue sur la mer turquoise à l'approche de l'île est incroyable. Le ferry part de Kagoshima en début de soirée et arrive à Naze sur Amami Oshima très tôt le matin. Si vous pouvez dormir sur un ferry, c'est une bonne option pour arriver sur l'île en pleine forme et prêt à partir à l’aventure! Une fois que tout sera ouvert, bien sûr, mais vous devriez pouvoir admirer le soleil levant en attendant.
amami13
Sur l'île, les départs des navettes depuis l'aéroport jusqu'à Naze à Amami City coïncident avec l'arrivée des avions, mais le reste de l'île est peu desservi par les bus, les arrêts y étant peu nombreux et distants. C'est pourquoi il est recommandé de louer une voiture. Il y a peu de feux de signalisation sur l'île, la conduite y est donc agréable.

A voir, à faire

La forêt de mangrove

amami10
L'écosystème unique et la biodiversité d'Amami Oshima sont les raisons principales de son ajout à la liste indicative du patrimoine mondial de l'UNESCO. Situé à l'embouchure de la rivière Sumizo, le parc de mangroves Kuroshio no Mori est la deuxième plus grande forêt de mangrove du Japon, dont les nombreux recoins peuvent être explorés en s'engageant en kayak sur la large rivière et dans des tunnels d'arbres noueux. Ramer sur la rivière peu profonde à marée basse offre une vue de près des racines des arbres et des créatures qui séjournent dans le delta..

amami9
En juillet, des balades en kayak sont organisées de nuit pour observer la floraison d'une espèce de plante appelée barringtonia. Les fleurs duveteuses blanches à roses fleurissent au crépuscule et tombent à la surface de l'eau avant l'aurore, offrant un spectacle magique et éthéré.

La forêt vierge

Dans la forêt vierge de Kinsakubaru, on peut voir des fougères arborescentes dominer la forêt telles des parasols géants et des Colocasia aux énormes feuilles, qui furent l'inspiration du parapluie-feuille de Totoro dans Mon Voisin Totoro du Studio Ghibli. Les espèces de fougère arborescentes ont gardé la même forme depuis 300 millions d'années, et en marchant à travers l'ancienne forêt, on peut facilement imaginer des dinosaures rôdant au cœur de la végétation. Rien d'étonnant à ce que la forêt vierge de Kinsakubaru fut le lieu de tournage du film Godzilla vs Space Godzilla.

amami_05
Même s’il n’y a pas de dinosaure dans les forêts d’Amami Oshima, on y trouve l’espèce en danger du lapin noir d’Amami, une des espèces les plus primitives de lapin que l’on peut encore observer aujourd’hui. Il est possible de participer à des balades en groupe la nuit pour observer les lapins, les locaux observent aussi souvent des grenouilles tachetées et d’autres animaux nocturnes. Une autre activité populaire à Amami Oshima est l’observation des oiseaux. On trouve sur l’île beaucoup d’espèces d’oiseaux en danger, comme par exemple le Geai de Lidth, un oiseau au plumage bleu et rouge.

L’île est aussi l’habitat du serpent venimeux Habu. Vu qu’une seule morsure peut être fatale, les habitants ne s’aventurent pas sans raison dans les forêts et évitent les herbes hautes. C’est pourquoi il est recommandé de prendre un guide pour partir à la découverte des forêts.

Activités balnéaires

amami7
Il y a beaucoup de plages tout autour d’Amami Oshima. Concrètement, vous pouvez juste vous arrêter à un endroit où il y a du sable, et en faire votre plage rien qu’à vous. Parmi les plages notables on trouve : la plage Tomori, à quelques minutes au nord de l’aéroport avec une grande étendue de sable fin; la plage Sakibaru de l’autre côté de l’île; et le parc en bord de mer de Ohama, pratique car tout proche de Naze et riche en corail et coquillages.

En dehors des plages de sable, on trouve aussi une plage de galets près de l’extrémité sud-est d’Amami Oshima. Située à l’entrée de la baie accidentée faisant face à l’océan Pacifique, d’énormes remous déferlent sur la plage de Honohoshi et une symphonie de fracas et de sifflements accompagnent chaque retrait. C’est un spectacle sensoriel magnifique témoignant de la puissance de l’océan.
amami5
Juste derrière la plage d’Ohama on trouve l’Aquarium Amami, un établissement à la fois chaleureux et impressionnant où des tortues et autres créatures marines sont gardées dans un bassin afin de pouvoir peut être ensuite les relâcher en mer, dans leur habitat naturel.  Les tortues nagent vers les visiteurs comme pour leur souhaiter la bienvenue, et nagent près d’eux pendant qu’ils montent les escaliers. C’est parce que ces animaux intelligents connaissent la routine : les visiteurs peuvent les toucher et leur offrir de la laitue à déguster!

amami12
A part nager dans les bas-fonds, il y a bien d’autres sports nautiques que l’on peut faire à Amami Oshima – circuits en kayak jusqu’à des îlots inhabités, surf, paddle debout (SUP), snorkeling et plongée. Les établissements KAZBO Surf et SUP sur la plage de Yoan proposent des excursions en anglais. A mi-chemin entre le kayak et le surf, le SUP consiste à ramer en étant debout, à genoux ou assis, et c’est vraiment un luxe de pouvoir juste s’allonger sur la planche au beau milieu de la baie (ou en pleine mer si celle-ci est calme, le lieu exact dépendant des conditions en mer du jour), et flotter tranquillement, les vagues clapotant légèrement tout autour de soi.
amami6
L’île d’Amami Oshima a un riche écosystème sur terre, mais son écosystème subaquatique est tout aussi varié. Le courant Kuroshio amène de l’eau tropicale chaude du sud, alimentant ainsi les récifs de coraux les plus septentrionaux du monde. Si le temps n’est pas propice à la plongée ou au snorkeling, vous pouvez monter dans un bateau avec un fond en verre afin d’observer la vie sous-marine. Récifs de coraux, bancs de poissons, étoiles de mer, crabes, petites crevettes visibles dans les creux entre les pierres directement sur la jetée – la balade en bateau permet de découvrir les charmes de ces eaux cristallines. Tortues, bancs de thons et limaces de mer pointent aussi le bout de leur nez selon la saison. Il y a aussi de mystérieux cercles sous-marins, découverts pour la première fois dans ces eaux il y a environ 10 ans. Réalisés par de petits poissons-globes mâles lors de leur parade nuptiale, les stries et les coquillages ornementaux des nids géométriques servent aussi à diminuer la force des courants et à apporter des nutriments aux oeufs.

Culture

Bien sûr, il n’y a pas que la nature à Amami Oshima. A l’origine, l’île faisait partie du royaume des Ryukyu (aujourd’hui Okinawa) avant d’être cédée au domaine de Satsuma (Kagoshima à présent) : au début du 17ème siècle, sa culture étant ainsi le reflet d’un mélange entre le Japon et les Ryukyu. A quelques pas de l’aéroport, le parc Amami, où l’on trouve Amami no Sato et le musée d’art mémoriel Isson Tanaka constitue un bon point de départ afin d’appréhender cette culture unique. La nature, l’histoire et la culture des îles Amami y sont présentées, ainsi que les œuvres d’Isson Tanaka, qui vivait à Amami Oshima à la fin de sa vie et a peint des tableaux de cette île idyllique.

Activités sur l’île

En dehors des sports nautiques, il y a énormément d’activités de loisirs à découvrir sur Amami Oshima. Au village d’Oshima Tsumugi, en plus d’observer le processus complet de production de la soie d’Oshima Tsumugi, le produit le plus connu d’Amami Oshima, on peut aussi s’essayer soi-même à la teinture sur un mouchoir ou un T-shirt, ou encore tisser un morceau de tissu en soie Oshima Tsumugi. Il y a d’autres endroits où vous pouvez fabriquer des accessoires en utilisant de la nacre, du verre de mer, etc. Pour une expérience particulièrement relaxante, vous pouvez aller à Thalasso Amami no Ryugu, un spa de thalassothérapie en bord de mer où vous pourrez vous tremper dans de l’eau de mer chaude, profiter d’un masque d’algues sur tout le corps, vous satisfaire d’une pause dans un hammam et plus encore.

Cuisine locale

amami8

Le plat local le plus connu à Amami Oshima est keihan, du riz au poulet. Il s’agit d’un bol de riz sur lequel on ajoute des ingrédients comme de l’omelette tranchée finement, de la viande de poulet, des algues, de la papaye marinée, des champignons, et du zeste d’orange. Il faut ensuite verser par-dessus un simple mais délicieux bouillon de poulet. Un bel exemple de "comfort food" ! Simple et chaleureux, ce plat vous rendra nostalgique même si vous le dégustez pour la première fois !

amami_3

Il faut aussi absolument goûter la boisson locale miki, une boisson nutritionnelle fermentée à base de riz, sucre et patates douces. Sa texture crémeuse et épaisse est entre celle d’un smoothie et d’un congee (porridge de riz), et son goût est un mélange de yaourt et d’amazake (une boisson sucrée faite à partir de riz fermenté). On trouve aussi du miki aux saveurs locales comme au fruit de la passion ou au sucre brun.
Les principaux produits agricoles de l’île sont le sucre brun fait à partir des cannes à sucre et des fruits variés comme le fruit de la passion et les agrumes. Beaucoup de produits transformés sont ensuite réalisés à partir de ces ingrédients. Les cubes de sucre brun naturel font un bon encas sucré, et le kokuto-jochu, liqueur de sucre brun est une version plus onctueuse et légère que la liqueur de patate douce qu’on trouve à Kagoshima. Les jus (disponibles dans la plupart des restaurants et embouteillés dans les boutiques), les glaces (La Fonte dans la ville de Tatsugo, Gelateria CASTANO à Setouchi), et les confitures profitent de la richesse des fruits frais et locaux. Il y a des restaurants le long de la rue Yanigawa à Naze où vous pouvez profiter des performances en live du genre de musique traditionnel local shima-uta (chanson des îles), qui utilise un style unique de chant et de fausset.

Artisanat local

amami4

Cité brièvement plus tôt, l’équivalent japonais du tweed Harris, la soie d’Oshima Tsumugi est légère, ne se froisse pas, et est particulièrement durable. Un tissu de grande qualité produit uniquement dans la région, la soie authentique d’Oshima Tsumugi a une histoire vieille de 13 siècles et les tisseuses emploient toujours le même procédé de fabrication traditionnel et laborieux. Les fils de soie sont méticuleusement mesurés et isolés par segments, avant d’être teints à la main dans un liquide extrait d’aubépine japonaise jusqu’à 80 fois, et jusqu’à 5 fois dans de la boue pour obtenir une couleur intense. Les tisseuses, principalement de vieilles dames désormais, doivent aligner soigneusement le fils de chaîne et de trame pour en faire des petites croix qui formeront ensuite le motif intégral, chaque tissu peut prendre jusqu’à 6 mois de confection. Les kimonos peuvent être incroyablement onéreux, mais pourquoi ne pas ramener en souvenir une cravate, un foulard, ou même une paire de boucles d’oreilles pour (vous) offrir un cadeau unique ?
amami11

A voir autour

D’autres îles qui valent le détour dans l’archipel d’Amami sont l’île de Yoron pour Yurigahama, sa plage éphémère uniquement visible à marée basse, et l’île d’Okinoerabu pour faire de la spéléologie et explorer ses caves de calcaire

Dans le prochain article, nous partirons explorer la magnifique Yakushima, sûrement l’île la plus célèbre au large de Kagoshima, patrimoine mondial naturel de l’UNESCO et aussi bien connue pour avoir inspiré les décors du film Princesse Mononoke du Studio Ghibli. A bientôt!

Quek Ying Yan
Author: Quek Ying Yan

(Coordinator for International Relations for Kagoshima Prefectural Government)
My first trip to Japan was in 2003, and I have visited Japan nearly 10 times since then. During my 3 year stint studying in Tokyo, I visited Kagoshima Prefecture for the first time on a homestay programme. The two weeks in laidback Kagoshima opened my eyes to the gorgeous scenery, awesome food, and most importantly, the gregarious, friendly nature of the locals. I have returned to visit my homestay family multiple times, and it must be fate that I am once again reunited with this lovely place under the auspices of the JET Programme. I hope to share with you the beauty of Kagoshima Prefecture, and hopefully, pique your interest enough for you to come and experience the place for yourself!

Vous inscrire avec Facebook

Contacts

Appelez-nous: +33 1 42 96 91 20

ou cliquez ici pour effectuer une demande

Japan Travel Centre Paris par Voyages à la Carte

Inscription à la newsletter

*En m’inscrivant à cette newsletter,
J’accepte la Politique de Confidentialité.

Inscription à la newsletter

*En m’inscrivant à cette newsletter,
J’accepte la Politique de Confidentialité.

Suivez-nous

Réservez en toute confiance.

Dialoguez avec des experts du Japon : +33 1 42 96 91 20
ou cliquez ici pour effectuer une demande

Réservez en toute confiance.

©JAPAN TRAVEL CENTRE - Découvrez le Japon préservé

Langue