Réservez en toute confiance. Nous sommes membres de IATA et APST.

Langue

Information importante

L'agence a rouvert ses portes, mais nos conseillers travaillent toujours en partie à distance.  L'équipe reste cependant à votre di ... ...Voir plus

Blog du staff

Kanazawa : Cité des arts, cité d’histoire et cité de la gastronomie

Kanazawa a connu son époque florissante des temps d’Edo (1603-1868) où elle fut fortifiée par le clan Maeda comme capitale du domaine de Kaga (actuelle préfecture d’Ishikawa et de Toyama). Kanazawa, situé dans une zone fertile entre mer et montagnes, conserve son ancien plan hiérarchique des vieux quartiers autour du Château. Sa richesse permit l’épanouissement d’une culture locale extrêmement affinée, portée par des nombreux arts et artisanats traditionnels qui se perpétuent jusqu'à aujourd'hui.

Château de Kanazawa, crédit : Ville de Kanazawa

Le jardin Kenroku-en

Jardin Kenroku-en, crédit : Ville de Kanazawa

Jardin Kenroku-en, crédit : Ville de Kanazawa

Incontournable, Kenroku-en, connu comme l’un des plus beaux jardins du Japon, se situe au centre historique, à quelques pas du Château de Kanazawa. Dans le Japon féodal, le jardin est avant tout un signe de puissance et de sensibilité esthétique pour les seigneurs. Son élaboration débute en 1676 sous l’impulsion du 5ème seigneur Tunanori Maeda et est achevée en 1860 par le 13ème seigneur Nariyasu afin d’en faire l’un des lieux de déambulation les plus importants du territoire. Aujourd’hui, on y vient pour profiter de sa quiétude et de ses magnifiques compositions paysagères, déclinées autour des six principes qui constituent le jardin parfait, ici organisés par paires contrastantes : espace et confinement, artifice et authenticité, points d’eau et panorama.

Miyoshian, crédit : Ville de Kanazawa

Le déjeuner au bord de l’étang dans Kenroku-en vous permet de profiter d’une vue différente sur le jardin. Miyoshi-an est un ancien restaurant et salon de thé, il propose une cuisine authentique, à déguster sur place. Ce restaurant historique, dont on ne saurait soupçonner la présence dans un tel décor naturel, offre une parenthèse bienvenue après une matinée de balade. Ou bien, choisissez une pause au salon de thé en face du jardin, au Shigure-tei restaurée en 2000, elle aussi très agréable. La visite nocturne avec les illuminations a lieu pendant la saison des cerisiers et des feuillages d’automne. Si vous souhaitez une visite tranquille avec le chant des oiseaux à la place des bruits des autres touristes, et si vous vous réveillez très tôt à cause du décalage horaire, vous bénéficierez alors de l’entrée gratuite de bon matin (de 04h00 à 6h45, selon la saison). La visite guidée en anglais pour Kenroku-en et le château est gratuite (selon la disponibilité, sans réservation).

Le quartier Naga-machi

Quartier de Nagamachi, crédit : Ville de Kanazawa

Quartier de Nagamachi, crédit : Ville de Kanazawa

À 10 minutes à pied du jardin Kenroku-en, le quartier de Naga-machi est célèbre pour avoir longtemps servi de résidence aux samouraïs et à leurs familles. Les tracés labyrinthiques qui entourent l’ancien château témoignent de l’ingéniosité avec laquelle a été bâtie la ville forte. L’aspect des résidences a changé depuis, mais les étroites ruelles et les murs en boue conservent intacte l’ambiance d’alors. Quelques résidences sont ouvertes au public, surtout la résidence de la famille Nomura qui est recommandé à visiter.

Nomurake, crédit : Ville de Kanazawa

Nomurake, crédit : Ville de Kanazawa

Denbei Nomura fut l’un des plus fidèles soldats de Toshiie Maeda, fondateur du pays. Denbei et sa famille y vécurent et servirent les Maeda pendant 11 générations depuis 1583. Même si la demeure a été reconstruite depuis, on se laisse charmer par ses jardins splendides et une architecture de ses intérieurs raffinée. A l’étage, on peut savourer une tasse de thé vert matcha avec vue sur le jardin.

Les trois quartiers des maisons de thé « Chaya-gai »

Chaya, littéralement « maison de thé », désigne un établissement traditionnel de banquets où les clients se divertissent avec la musique et danses en compagnie des Geishas. A Kanazawa trois quartiers de Chaya ont été créés en 1820 pour les marchands fortunés.

Higashi Chaya gai, crédit : Ville de Kanazawa

Chaya-machi, crédit : Ville de Kanazawa

Salon de thé Shima, crédit : Ville de Kanazawa

Higashi Chaya-gai, quartier des Chaya à l’est, est le plus grand où l’on retrouve une dizaine de geishas. Sur quatre-vingt-dix Chaya de l'époque, il en reste cinq encore en activité. Pour ceux qui souhaitent s’imprégner de l'atmosphère, deux adresses sont recommandées: la maison Shima, ancien Chaya transformé en musée. Architecture typique exceptionnellement bien préservée, son intérieur est délicat et luxueux. Joli salon de thé au fond. Kaikaro, une maison de thé active, est ouverte au public pour des visites dans la journée (entrée payante). La maison organise des ateliers de calligraphie sur éventail uchiwa et des spectacles uniques «Geisha Evenings in Kanazawa» au printemps et à l’automne. Nombreuses sont les maisons transformées en restaurants, cafés ou encore boutiques artisanales et de produits locaux comme le thé chez Maruhachi Seichajo, la soupe déshydratée avec garniture spectaculaire chez Fumuroya, etc.

Kazuemachi, crédit : Ville de Kanazawa

Kazuemachi, crédit : Ville de Kanazawa

De l’autre côté, au bord de la rivière Asano se trouve Kazuemachi, un autre quartier de geisha plus discret et confidentiel. Une trentaine de maisons en bois très bien conservées, dont certaines abritent les Chaya avec ses geisha, d’autres des restaurants, s’alignent en face de l’eau. En empruntant une étroite ruelle derrière, on rejoint par des escaliers un ancien sanctuaire. Le bord de la rivière est particulièrement pittoresque au moment des cerisiers en fleurs. Belles photos garanties !

Un peu excentré par rapport aux autres sites majeurs, Nishi Chaya-gai est situé à l’ouest du château, de l’autre côté de la rivière Sai. Sur la ruelle centrale de ce quartier se trouvent cinq Chaya avec ses dix-sept Geisha en activité. Restaurants, café et magasins sont nombreux. Le quartier des temples Tera-machi est à quelques minutes à pied.

Les quartiers des Temples

Moins connus mais plus anciens que les quartiers de geisha, c’est  en 1616 que le 3ème seigneur Toshitune Maeda rassemble les temples bouddhistes dispersés dans la cité à trois différents endroits afin de renforcer la défense du Château. Parmi eux, le quartier Tera-machi situé à proximité de Nishi Chaya-gai est le plus grand avec ses soixante-dix temples. L’atmosphère sereine, verdoyante, mérite un détour.

Myoryuji, crédit : Ville de Kanazawa

Érigé il y a 360 ans, le temple Myoryuji ou « Temple des Ninjas » témoigne, comme les deux autres quartiers de temples de Kanazawa, de la stratégie de défense des samouraïs de clan Kaga à l’époque d’Edo. Initialement bâti comme un lieu de prière, il s’est vu attribuer des fonctions de forteresse et de tour de guet, pour prévenir d’une éventuelle attaque d’ennemis. Sa visite guidée permet justement d’en explorer les tunnels cachés, salles secrètes, pièges et autres escaliers labyrinthiques (réservation en avance par téléphone obligatoire).

Le quartier des musées

Musée contemporain, crédit : Ville de Kanazawa

Situé à quelques pas du jardin Kenrokuen, le musée d’art contemporain du 21ème siècle de Kanazawa est dessiné par les architectes SEJIMA Kazuyo + NISHIZAWA Ryue / SANAA. Le bâtiment circulaire qu’ils ont imaginé, œuvre d’art à lui seul, abrite des créations d’artistes contemporains japonais et internationaux. Inauguré en 2004, le musée est rapidement devenu une adresse de référence où l’on vient s’attarder, se détendre et s’émerveiller au milieu d’installations audacieuses, exposées en intérieur et en plein-air.

DT Suzuki Museum, crédit : Ville de Kanazawa

DT Suzuki Museum, crédit : Ville de Kanazawa

Pour une visite qui sort des sentiers battus, rendez-vous au musée Suzuki Daisetsu. Il a été conçu par l’architecte Taniguchi Yoshio, plus connu pour sa contribution au MoMA de New York. Le petit musée épuré commémore la vie et les œuvres de Suzuki Daisetz Teitaro, philosophe bouddhiste originaire de Kanazawa, qui a contribué à la diffusion de la doctrine zen japonaise en Occident. Dehors, les murs de pierre et le « miroir d’eaux » des jardins paysagers permettent de prolonger l’expérience dans un cadre tout aussi relaxant. 

Le marché Omicho

Marché Omicho, crédit : Ville de Kanazawa

Marché Omicho, crédit : Ville de Kanazawa

 

Ce marché couvert, en activité depuis 1721, est l’endroit rêvé pour découvrir la richesse du terroir local. Près de 200 marchands y proposent, dans une ambiance chaleureuse et un alléchant dédale de stands, un grand choix de produits, des fruits de mer aux fleurs en passant par les fruits, les légumes et même les confiseries. On peut aussi manger sur le pouce dans l’un des nombreux restaurants que compte ce lieu historique, en dégustant un bol de Kaisendon, une soupe aromatisée aux algues wakamé ou un poisson cru préparé en sashimi. La région est aussi réputée pour son riz, qui sert notamment à préparer le saké. On en trouve, ainsi que des bières artisanales, chez Sake no Ohzawa Jizake Ichiba, une échoppe centenaire du marché Omicho. Étape indispensable !

Se rendre à Kanazawa

De Tokyo, à 2h30 en JR-Shinkansen Hokuriku

De Kyoto, à 2h15 / d’Osaka, à 2h40 en train JR-Thunderbird

De l’aéroport de Komatsu, à 40 minutes en bus

Transports dans la ville de Kanazawa 

A pied, la plupart des sites touristiques sont concentrés dans une zone d’environ 2 kilomètres carrés. Le meilleur moyen de découvrir l’atmosphère de la petite Kyoto est de flâner dans les petites rues si vous avez du temps.

En vélo, le service de location de vélo « Machi-nori » est en libre-service de la ville de Kanazawa. Vous pouvez emprunter et rendre un vélo dans une des cinquante stations.

https://www.machi-nori.jp/en/

En bus, 

Le Kanazawa Loop Bus est très pratique pour faire du tourisme à Kanazawa et chaque arrêt de bus porte un numéro et le nom de l’arrêt en anglais.

Tarif 200¥ (100 ¥ pour les enfants de moins de 12 ans)

One Day Pass 600¥ (300 ¥ pour les enfants de moins de 12 ans)

https://k-jj.kanazawa-kankoukyoukai.or.jp/en/special/detail.php?fe_no=2

 

   

Retrouvez la ville de Kanazawa dans notre circuit Japon d'Antan et à la demande dans vos séjours sur mesure.

https://www.japantravel-centre.com/fr/tours/tailor_made_tours/jr_pass_plus_tour/japon-dantan-15-jours/

 

 

harumi shioda
Auteur: harumi shioda

Je travaille dans le secteur du tourisme au Japon depuis 2010.
Mon pays est très complexe, la culture et le paysage sont très variés selon les régions, c'est pourquoi ma passion du voyage au Japon ne cesse jamais.
Je suis ravi de partager mes expériences avec vous.

Vous inscrire avec Facebook

Contacts

Appelez-nous: +33 1 42 96 91 20

ou cliquez ici pour effectuer une demande

Japan Travel Centre Paris par Voyages à la Carte

Inscription à la newsletter

*En m’inscrivant à cette newsletter,
J’accepte la Politique de Confidentialité.

Inscription à la newsletter

*En m’inscrivant à cette newsletter,
J’accepte la Politique de Confidentialité.

Suivez-nous

Dialoguez avec des experts du Japon : +33 1 42 96 91 20
ou cliquez ici pour effectuer une demande

Réservez en toute confiance.

©JAPAN TRAVEL CENTRE - Découvrez le Japon préservé

Langue